Portrait – Partir de Paris pour le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

De Paris à Nîmes.

Aujourd’hui nous partons au soleil à la rencontre de Nîmes et de Christelle. Retrouvons également le soleil, cette chose brillante qu’à Paris, ils ont tous oublié depuis plusieurs mois… *pas taper*

portrait-paris-je-me-cassePeux tu te présenter aux fidèles lecteurs de Paris Je Me Casse ?

J’ai 27 ans, je suis venue de Paris pour réaliser un master à Arles, en Administration des Institutions Culturelles. Après mes études j’ai bossé dans une SMAC (Scène de Musique ACtuelle).
Je vis à Nîmes depuis 2 ans et travaille dans une association qui développe l’accès à la musique dans les collèges et lycées. Nous développons des ateliers en collaboration avec les jeunes et des artistes. En plus de la médiation culturelle, nous organisons 2 concerts par mois pour les publics.

Justement, peux tu nous parler de culture hors de Paris ? Est-ce que ça existe vraiment?? *rires*

À Paris, les gens ont de gros a priori concernant la culture en province : « Il ne se passe pas grand chose ». Je n’ai jamais assisté à autant d’expositions ou de concerts!
Dans la région, nous avons peu de grands théâtres ou de grandes salles de concerts. En revanche, les associations bougent beaucoup, montent des festivals, des concerts… Nos structures sont différentes mais très actives, malgré le peu d’aides de la part des institutions publiques qui ici investissent davantage dans la culture du Taureau…

Qu’est-ce qui t’a fait franchir le cap de partir de Paris ?

*Elle rit*
Je suis venu pour des raisons personnelles, j’ai suivi mon ami de l’époque. Ce master me plaisait par son caractère complet mais aussi sa cote.
C’est une belle région, très agréable à vivre et difficile à quitter! C’est une belle rencontre avec cette région et un heureux hasard.

lac-du-claret-pjmcQuels sont tes liens avec Paris ? 

Familiaux et amicaux. Surtout. Quand je remonte c’est pour les voir. Je remonterai peut être sur Paris pour une super offre de travail mais pour le moment je n’en ai pas envie. Je pense qu’il y a plein de projets à monter dans le sud. La région est en pleine expansion. C’est le nouveau Nantes avec le soleil en plus !

As tu souhaité rentrer à Paris ? 

J’ai été au chômage pendant 6 mois. Il y avait beaucoup plus d’offres d’emplois dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille… J’ai tenté ma chance sur Paris mais ça n’a pas marché.


Pour la qualité de vie je n’avais pas envie de rentrer à Paris.
Je l’aurais fait pour le travail…

As-tu eu des appréhensions à partir? Te souviens tu dans quel état d’esprit tu étais ? 

J’avais les mêmes préjugés que mes potes Parisiens. « Qu’est ce que je vais faire là-bas » , « à la campagne, il n’y a pas grand chose à faire ».

J’ai été très très vite rassurée. Mon master dans la culture m’a permis d’être au courant du planning culturel des régions alentours.
Arles possède un festival photo sur 2 mois ! C’est un des plus grands au monde!

Les parisiens pensent que tout est à Paris. Ils oublient de regarder à coté des grandes villes.

millau-paris-je-me-tireParle nous de la qualité de la vie. Quelles différences peux tu évoquer ?

Le temps ! Il a un impact sur la culture et sur les gens. Beaucoup de festivals se jouent en extérieur. La mer, c’est quand même sympa ! Nous avons une vie après le travail aussi… Les paysages sont magnifiques. Tu te retrouves rapidement en pleine campagne. Les prix de l’immobilier sont beaucoup moins cher. Tu vis mieux avec moins. La culture est moins cher.
Les sudistes sont très accueillants. En entrant dans une boutique, tout le monde te dit bonjour. La vie est moins stressante, moins « speed ».

Il y a moins de Transports en Commun (TEC), mais les gens vivent où ils travaillent. Ils se déplacent surtout à pied donc sont plus cool. Ne pas avoir à prendre le métro ou le RER pendant 1h ça joue !

Tu aurais des conseils à donner aux gens qui veulent se lancer ?

Ne vous arrêtez pas aux préjugés. Regardez ce qu’il se passe dans votre région !

Arrêtez de penser que la province, c’est le désert culturel. Il se passe beaucoup de choses : concerts, photo, art contemporain…

colorado-provencalDes lieux à recommander dans ta région ?
  • Festival Les Sud à Arles (musique du monde, ndlr): un des plus gros festival de Musique du Monde ! Je ne connaissais pas du tout, c’est magique ! Les concerts ont lieu dans le théâtre antique ! En 1 semaine la ville vie au rythme de ce festival. On y trouve des scènes partout dans la ville, des conférences, et des afters dans les anciens ateliers SNCF de la ville.
  • Les Transes Cévenoles: Il se tient dans un village du Gard nommé Sumène. C’est un festival de musique et d’arts de rue perdu dans la montagne. Il se tient au milieu de nulle part. Les gens campent n’importe où dans la rue et vivent tous ensemble. C’est comme une colo de vacances géante ! C’est un festival à faire au moins une fois. Ca change des Eurockéennes ou de Solidays. Ce festival ne fonctionne pas dans une logique de profit.
  • Mon association, Courant Scène ! : Nous agissons contre le fameux désert culturel, en pleine Camargue. On amène une autre culture que celle du Taureau. Nous cherchons des aides. À bon entendeur !

 

 

Cette histoire vous parle ?
Vous souhaitez nous partager votre expérience ? Entrez en contact avec nous !

Vous aimerez aussi

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

1 Commentaire

  1. […] avec ma moto. Certains visitent leur région en suivant les monuments historiques, d’autres les festivals, certains visitent par leurs activités sportives… À mon sens, difficile de découvrir plus […]

Laisser un commentaire