Un week-end à Tokyo – Paris Je Me Casse

Week-end à Tokyo - Japon
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Résumé d’un week-end à Tokyo

Oui alors dis comme ça, ça peut paraître très snob. En fait, je te l’accorde, ça l’est complètement. Ca ressemble à un caprice de milliardaire, mais sans les sous. J’avais envie de sushis.
J’ai eu l’opportunité récemment de suivre un membre de ma famille dans son déplacement professionnel. Chance inouïe que je n’ai pas hésité une seule seconde à saisir pour le plus grand bonheur de ma santé mentale.

Un séjour succinct, c’est le moins que je puisse dire, mais qui m’a permis de voir Tokyo comme je ne l’avais jamais vu.

Tokyo, ville à plusieurs visages

se balader à pied dans les rues de Tokyo

Pour moi, Tokyo raisonne comme une ville folle, habitée par 37M d’âmes, rien que ça. Pourtant c’est une ville dans laquelle le désordre semble être un concept inconnu et où modernité se frotte volontier à la culture du passé.

Lorsqu’il s’agit de visiter une ville pour la première fois ou sur une période courte, j’aime me balader, flâner et oublier les « incontournables » musées et autres centres d’intérêts culturels. Me balader sans objectif c’est me donner l’opportunité de rencontrer des gens, de me confronter à l’inattendu et de me sentir perdu au milieu de ce tout.

Me promener, c’est me laisser porter : par les sons, les odeurs, les couleurs.

Tokyo est une ville extraordinaire pour répondre à ces attentes. Elle permet de réaliser à quel point la gastronomie joue un rôle important dans la culture japonaise. Les odeurs de grillades s’entremêlent à celles des currys, titillant le palais et agitant les papilles à chaque coin de rue. Cafés et bars sont bien plus discrets et même parfois compliqués à trouver pour s’hydrater le gosier !

Les énormes panneaux publicitaires y dégueulent leur flot commercial, clignotent, s’agitent sur des artères démesurées qui côtoient de minuscules ruelles emplies de restaurants tout droit sortis d’un dessin animé. Je t’invite à t’y engouffrer si tu veux flatter tes sens.

Publicités dans les rues de Tokyo

Grillades dans les ruelles de Tokyo

petites rues de Tokyo aux nombreux restaurants

Ruelle de restaurants à Tokyo

 

Culture du miam !

Pays du sushi, je ne peux que parler cru *oh oh oh* !
JE ME SUIS ÉCLATÉ LE BIDE ! (oui, encore. Je ne sais pas faire autrement).

Rien à voir avec nos sushis. Le poisson est de qualité, plein de diversité et bordel… Ca fond en bouche. Une explosion de saveurs et de couleurs nappée de sauce soja et de wasabi…Le tout, comme toujours, accompagné d’une bière locale. Ne me demande pas les noms de tous les sushis, je n’ai pas photographié la carte. Tranches, alvins, tartare… miam.
Ce qui m’étonne toujours autant, c’est que la nourriture populaire n’est vraiment pas chère. J’entends par là qu’on mange facilement et très correctement pour une note de 10 euros, boisson incluse ! J’ai bien souvent l’impression de me faire empapaouter en France lorsqu’il s’agit de restauration… particulièrement à Annecy d’ailleurs 😀

Tranche épaisse de thon en sushi

Thon préparé dans un restaurant de sushi

Manger des sushis à Tokyo

manger des alvins en sushi

Manger des sushi au saumon au Japon

Découvrez les bébés poisson en sushi

Poisson avec sauce en sushi

 

Je n’ai pas eu le temps d’aller manger de Ramen, mais ce n’est que partie remise !
En revanche, on ne s’est pas laissé abattre : Apéro aux brochettes, gyoza à foison

Brochettes de viandes

Assiette de Gyoza à la dizaine

Manger au restaurant des Gyoza

 

Plaisir d’Errer

« Bon et à part la bouffe qu’on retrouve n’importe où ? ».
Nous nous sommes promené dans le parc de Shinjuku Gyoen. Très simple, il est entretenu à merveille ce qui justifie pleinement son prix d’entrée (moins de 2€). On y découvre de jolis paysages façonnés depuis la fin du XIXe siècle, allant du jardin japonais au jardin à la française. Quelle chance j’ai eu de me retrouver face à quelques cerisiers en fleur annonçant l’Hanami !

Ces parcs sont de véritables bouffées d’oxygène pour les habitants de la ville qui viennent contempler la faune et la flore. Dommage qu’ils ne soient pas plus grands pour couper le bruit incessant des voitures.

L'Hanami dans le parc Shinjuku Gyoen

hanami-cerisier-fleur-tokyo-japon

Fleurs de Sakura sous l'objectifs de photographes

parc-shinjuku-lac-ville

park-shinjuku-japaon-tokyo

 

À coté du fameux quartier de Harajuku, je me suis également promené dans le parc Yoyogi. Majestueux de par ses portes en bois, il abrite un somptueux temple en son coeur – actuellement en travaux, sous des échafaudages. Le temple est bordé par une forêt aux arbres centenaires. L’atmosphère qui y règne est très apaisante.
Yoyogi Park close to Harajuku

Ces portes majestueuses nous accueillent

Temple dans le quartier de Shinjuku

 

En pleine floraison des sakura, des fleurs de cerisiers, le parc Ueno – Ueno-Hirokoji – doit être somptueux. J’ai eu la chance d’y trouver des petits temples tout mignons et des allées bordées d’arbres à deux doigts de fleurir !

Ueno et ses temples

Prières - Ueno

Bassin pour se laver les mains et faire des ablution - Ueno

Allée de temple - Ueno

Lanternes en pierre

Temple en fleur à Ueno - Sakura

Temples à Tokyo

Ueno accueille de nombreux temples

Floraison des cerisiers au parc Ueno

En résumé j’ai eu énormément de chance de faire ce court voyage. Moment d’arrêt dans une période de boulot effrénée. Coupure entre ville, nature, dépaysement, et surtout gastronomie !!!

Les spots à voir :

  • Ueno-hirokoji : énorme parc cité juste avant la conclusion
  • Parc Yoyogi : apaisant et majestueux
  • Parc Shinjuku Gyoen : par zen et très esthétique
  • Roppongi : sorte de champs Élysée de Tokyo
  • Shibuya : pour l’énorme passage piéton qu’on retrouve dans les films et les vidéo youtube incroyables, mais aussi pour la fameuse histoire du chien Hachiko et sa statue.
  • Harajuku : Station située juste à coté du Parc Yoyogi. Fameuses rues commerçantes connues pour ses jeunes habillés dans des styles assumés et particuliers : manga, jeux vidéos, cosplay,…
  • Shinjuku : quartier très dynamique avec la 2e plus grosse gare du monde après celle de Nagoya.

 

Vous aimerez aussi

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

4 Commentaires

  1. Ton petit reportage résume très bien notre court séjour 🙂
    Next flight, somewhere else??? lol
    Caro

    1. Avec grand plaisir !

  2. Ça fait plaisir de voir d’autres personnes qui ont la même perception que moi de Tokyo : Juste y flâner dans les ruelles sans but précis est une expérience fantastique.
    Pas la peine de détailler davantage, j’ai déjà l’impression de me lire.

    Et le miam… Ahhhhhhh le miam tokyoïte ^^

    Déjà que je meurt d’envie d’y retourner, c’est pas cool ce genre d’article (en fait si. Mais mauvaise foi, toussa).
    J’espère pouvoir d’ici quelques années, en évitant le rush des JO.

  3. un moment de découverte qui emporte et qui permet de sortir des clichés en se laissant porter. Une richesse de lecture et de photographie qui m’ont fait voyager en toute sérénité

Laisser un commentaire