Logement au Canada – Solution Couch Surfing !

Logement pas cher par Couch Surfing au Canada
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Voyage & Logement au Canada

J’ai beaucoup voyagé en Asie du Sud Est ainsi qu’en Amérique du Sud avant de créer ce blog. Il est très facile de s’y loger et pour pas cher contrairement à l’Amérique du Nord. Il était question lors de cette expérience au Canada de voyager, faire des rencontres mais aussi de respecter un budget me permettant d’amortir le loyer de mon appartement resté vacant…

J’avais également comme contrainte de trouver un espace de travail, mon activité me permettant de voyager tout en travaillant à distance avec des clients en France.

Couch Surfing, une solution internationale.

Avant de te parler de mon expérience de Couch Surfing au Canada, il m’incombe de présenter le principe de Couch Surfing au lecteur ne connaissant pas le site. Pour toi le voyageur aguerri, je t’invite à passer au paragraphe suivant.

Couch Surfing (« surf sur canapé »), CS pour les intimes, est un site communautaire. Cette plateforme gratuite permet de mettre en relation des voyageurs avec des hôtes dans tous les pays du monde. Ces hôtes sont des personnes – pour la plupart – que j’admire profondément car ils mettent à disposition, et gratuitement, un canapé, un lit, aux voyageurs le leur demandant.

Bien évidemment une présentation, en anglais, te sera demandée afin que les hôtes sachent s’ils auront un minimum d’affinités avec toi et ainsi d’accepter ou non ta demande.

Couch Surfing, c’est donnant-donnant.

Sur Couch Surfing, tout le monde a des attentes.
La grande majorité attend des rencontres sympa, un véritable échange entre les cultures, de passer du temps ensemble, d’échanger. C’est pour beaucoup également un système permettant de court-circuiter le consumérisme et de recréer du lien.
Sinon, oui, certaines et certains sont là pour pécho.

Si tu viens sur Couch Surfing pour voyager gratuitement, te comporter comme à l’hôtel, passe ton chemin. Ta réputation se fera vite et les portes se refermeront rapidement face à tes demandes.

J’ai eu la chance de voyager pendant 3 semaines en Couch Surfing et d’être accueilli par des personnes admirables. Pour autant, chaque fois que je suis hébergé, je suis gêné par cette hospitalité et je fais de mon mieux pour aider mon hôte : vaisselle, ménage, bricolage, simple oreille attentive…

Obtenir un Couch

Pour obtenir un toit, il ne suffit pas de faire sa demande. Je t’invite à prendre le temps de regarder chaque profil ainsi que de personnaliser le plus possible ta demande. Les CSurfers reçoivent des vingtaines de demandes par jours. Apprends à les connaitre en lisant leur bio, regardant leur centres d’intérêt.
Attention : certains, lassés des demandes à la chaîne, posent des questions discrètes dans leur bio et demandent la réponse dans ta demande 🙂
Encore une fois, Couch Surfing n’est pas un hôtel mais c’est un lieu d’entraide.

Couche Surfing, les rencontres.

Ce fut pour moi une occasion extraordinaire de découvrir des gens à la générosité sans limite.
Mon premier CS s’est fait à Toronto, chez Tobi et Will. Je ne les ai quasiment jamais vus, du fait de leur emploi du temps très occupé à ce moment là. L’appart’ était un peu cracra, mais j’avais une chambre, un bureau, mon étage dans le frigo et surtout, une clef de l’appartement. Liberté absolue et un confort royal pour pouvoir travailler avec la France.

À mon arrivée sur Montréal j’ai été hébergé par Jérémie. Nous sommes encore en contact à ce jour. Ce prof de sport et coach sportif m’a fait gouter la bouffe la plus chimique au monde (idéale pour la gueule de bois parait-il) pour le fun et m’a donné un paquet de bonnes adresses. J’attends sa venue dans les Alpes avec joie !
J’ai par la suite été hébergé par Fathi durant 5 jours. Une véritable mère pour moi. En plus de m’héberger, il m’a plusieurs fois fait à manger, m’a sorti et partagé de bonnes adresses. Nos échanges sur la manière d’aborder la vie resteront gravés à tout jamais dans ma mémoire et dans mon coeur.

J’ai terminé mon séjour chez Ingrid. Ex Grenobloise installée depuis 9 ans à Montréal, nous avons partagé son appartement comme en coloc. J’avais ma chambre, mon lit, mon bureau pour bosser… Royal. Notre rencontre s’est faite des plus naturellement. Je la considère comme une très bonne amie, malgré une semaine seulement de vie commune. Nous avons randonné, bu, refait le monde. Merci à toi « Gridou » pour ces moments simples et pleins de sens. Il est de nombreux coups de foudres d’amitié dont toi et Alex’ faites partie ! (lui un peu moins :P).

Il m’est désormais inconcevable de ne pas faire de CS lors de mes voyages. Couch Surfing est plus qu’une communauté. C’est une grande famille dans laquelle il est important de respecter chaque membre.

 

Astuce Couch Surfing

La petite astuce à noter : Tu te sens seul(e) mais tu ne fais pas de couch. Sache que l’application permet de faire des rencontres, de proposer tout type d’événements aux gens disponibles dans la ville où tu te situes : propose un verre, un restau, un musée, de courir… Il y aura toujours un membre qui te répondra !

 

Vous aimerez aussi

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

1 Commentaire

  1. La plus simple et agréable colocation en CS qu’il m’ait été donnée de vivre. Tu es le bienvenu à Montréal quand tu le souhaites! Et puis j’ai appris plein de petites astuces, et je suis maintenant devenue la reine du débouchage de baignoire 😉 trop fière! Bon voilà, tout le monde connaît mon surnom maintenant!!!

    J’appui l’aspect du « pas à l’hôtel ». Pour ma part, ma porte est ouverte avec joie à qui sait faire une demande. Et cela passe bien évidemment par faire un petit effort de lecture et d’écriture. Si tu n’as pas de références, ce n’est pas le plus grave, mais commence déjà par te créer un profil et explique pourquoi tu choisis la personne à qui tu t’adresses.
    Ensuite, question de feeling, mais surtout de savoir vivre. La présence, les petits moments partagés, même peu nombreux parce qu’en tant qu’hôte on n’est pas toujours disponible non plus, la participation aux tâches ménagères, et surtout le respect du lieu de l’hôte, de son chez soi comme si c’était le tien (voire encore plus que si c’était le tien), est une marque de respect pour la personne qui t’héberge. Le but est de partager, d’apprendre de l’autre et de sa culture, de s’entraider, et de faire de jolies rencontres à travers le monde.

Laisser un commentaire